Plus d’un siècle après la fin de la 1ère guerre mondiale, le nom d’un soldat a été ajouté aux monuments aux morts de Vingrau. C’est la famille, en villégiature dans la commune, qui s’est rendue compte de cet oubli et avec l’aide du Souvenir Français dont le représentant, Mr Alain Romero a travaillé près d’un an sur ce mystère, on a pu honorer ce poilu au même titre que ses camarades en posant une nouvelle plaque. Après ce devoir de mémoire et le discours du maire, Philippe Camps, les vingraunais venus en nombre ont partagé un apéritif convivial.