12°C
  lever : 08:12     coucher : 17:12
      Vent : 2 km/h O
Jeudi 14 Décembre 2017
Sainte Odile

Des vestiges du Solutréen dans une vigne de Vingrau

Article du 14 décembre 2015

A découverte exceptionnelle, événement exceptionnel. C’est ce qu’a annoncé Régis Ouguères, président des Vignerons Tautavel Vingrau en présentant cette soirée « Saveurs et Savoir » qui mettait à l’honneur la découverte de vestiges solutréens dans la vigne d’Yves Bertrand, vigneron collaborateur et passionné de préhistoire.

DSC_0490

Pour l’occasion, Henri Baills, Docteur en archéologie préhistorique qui a déjà exploré de nombreux sites sur Vingrau et Tautavel, a fait le déplacement afin d’expliquer aux nombreux invités présents ce qu’on pourrait appeler le mystère Solutréen. En effet, si l’on peut situer l’ère solutréenne aux alentours de 20 000 ans avant JC, on ne dispose que de très peu d’éléments éclairants sur cette période, aucune sépulture n’ayant jamais été retrouvée. On sait que les hommes du Solutréen maîtrisaient tout particulièrement la technique de la taille qui a permis la confection de pièces comme les pointes à face plane que l’on a retrouvées dans la vigne Bertrand.

DSC_0488

Dans un discours émaillé d’interventions théâtralisées, Henri Baills a expliqué que les Solutréens ont vécu pendant la crise du Dernier Maximum Glaciaire, plus précisément pendant l’épisode le plus froid, ce qui a poussé les populations à se diriger vers des zones refuge comme la bordure méditerranéenne. La vigne Bertrand est à cet égard particulièrement intéressante car bien exposée et protégée de la tramontane. L’archéologue a rappelé l’importance de telles découvertes qui constituent notre patrimoine, remerciant son ami Yves Bertrand, « d’avoir bien voulu pour une fois, lever le nez de ses ceps de vigne pour regarder entre ces derniers ». A ses côtés, Sophie Grégoire, directrice du CERP (Centre Européen de Recherches Préhistoriques) a rappelé le lien qui existe entre histoire et terroir et le partenariat qui dure depuis plus de 15 ans avec les Vignerons de Tautavel Vingrau, propos confirmés par Yves Bertrand, fier de cette collaboration fructueuse entre chercheurs et viticulteurs.


Régis Ougueres a donc clôturé la conférence et la partie « Savoir » en invitant le public à s’intéresser aux « Saveurs » du terroir avec la découverte du Muscat de Noël et du tout nouveau Cirque Blanc Moelleux, un vin à la robe hivernale, 100% muscat petits grains, à boire frais en apéritif ou avec un dessert. Cette dégustation fut élégamment accompagnée par un buffet préparé par Damien, chef à domicile et son équipe qui ont su trouver les accords justes entre mets et vins.