marseillaise

Pas de bande son cette année, ce sont les enfants qui ont chanté la marseillaise devant le monument aux morts

Si les témoins directs de la 2ème guerre mondiale tendent à disparaître, ce n’est pas le cas du public présent à cette commémoration de l’armistice du 8 mai 1945. La présence des enfants, sensibilisés au travail de mémoire par les institutrices dont Mme Claudine Cortade, qui l’enseigne sans relâche depuis des années et Mme Audrey Armingaud, y est pour beaucoup, les familles renouant ainsi avec cette cérémonie qui avait tendance à susciter de moins en moins d’intérêt. Les enfants ont donc chanté la Marseillaise et ont récité des poèmes de Paul Fort, Jean Rousselot et Paul Eluard après le dépôt de gerbes et on salue la présence de Mr Palet qui a très gentiment prêté sa jeep, une voiture de 1944 ayant participé à la libération de la France, aux couleurs de la 2ème DB.